Je dessine des tipis

... à la maison.

Donc dans mes pattes. Alors que j'avais prévu plusieurs choses aujourd'hui, incompatibles avec deux picci dans les parages.

L'institutrice de picci n°1 est malade depuis le milieu de la semaine dernière, avec deux jours de présence en début de semaine, mais depuis mercredi je garde mon picci, ayant pitié de la directrice qui tous les matins se casse la tête pour organiser la journée. Car pas de remplacement prévu. Et ce, jusqu'à la fin de la semaine prochaine.

Ce matin, alors que picci n°1 réclamait de retourner à l'école, que j'avais bien l'intention de l'y emmener (me sentant à moitié coupable puisque vendredi l'école termine à 15h00, la suite étant prise en charge par les animateurs), je reçois un mail de la directrice annonçant l'absence de l'institutrice de picci n°2. Probablement épuisée d'avoir eu à gérer pendant une semaine 7 à 8 enfants en plus dans une classe déjà bien chargée.
Du coup, les enfants sont restés en pyjama plus longtemps et tous les deux ensemble, ils n'ont pas l'air de trouver cela trop dur. En revanche, alors que j'entends le baril de Kapla se vider sur leur tapis et picci n°1 rigoler comme un fou, je me dis que la journée va être longue et que je vivrai mon Vendredi Saint d'une autre façon. Pour l'instant, ils dessinent à côté de moi, des tipis de toutes les couleurs, une poubelle et son contenu, puis le camion poubelle qui va avec, des flêches, des chiffres aussi. 

Allons, soyons raisonnable, il y a pire qu'avoir ses deux enfants avec soi, non ?!