Diego Velazquez "Autoportrait"

Vous l'aurez compris, les picci sont restés chez mes parents et nous avions donc le week-end devant nous. Hier samedi, maritomio me propose d'aller visiter l'exposition Velázquez au Grand Palais. Samedi, vacances scolaires... on peut toujours essayer et n'ayant pas d'horaires, nous sommes prêts à attendre. Cela fait une éternité que je n'ai pas visité une exposition au Grand Palais, et tout le monde dit le plus grand bien de celle-ci.

Arrivés vers 12h15 dans la file d'attente, "l'aimable" gardienne nous dit qu'il nous faudra 1h à 1h30 d'attente avant de pouvoir rentrer. Et bien à 12h47 nous étions munis de nos billets, sur l'escalator nous emmenant vers la félicité picturale. Première bonne surprise.

La seconde toute aussi réjouissante est l'impression d'espace et de fluidité dans toutes les salles que nous traversons. Il y a du monde pourtant, beaucoup de monde, mais cela n'est jamais impossible de lire un cartel, d'observer certains tableaux de loin ou de prendre le temps de lire les informations à l'entrée de chaque salle. 

Je ne rentrerai pas dans le détail de la vie et de l'oeuvre de Velázquez, cela serait beaucoup moins bien écrit que des tas de pages disponibles sur Internet. 

En revanche, je voudrais revenir sur la remarquable scénographie (Atelier Maciej Fiszer), la mise en lumière de toutes ces toiles, celles de Velázquez et de tous ses contemporains ou inspirateurs. Pas moins de 119 oeuvres dont 54 sont de Velázquez, la moitié de ce qu'il a produit. Autant dire qu'il fallait un écrin pour les présenter. Les murs des salles sont peints dans des teintes très chaudes telle ce vert sur lequel est accroché le portrait de Velázquez. Rouge hermès, bleu pervenche, taupe... ou bien alors blanc illuminé par la lumière extérieure. Pour reprendre les mots de Jean Marie WYNANTS du journal Le soir :"De l’espace, de la lumière et du rythme : tels sont les trois éléments de la scénographie de la passionnante exposition consacrée à Diego Velázquez, au Grand Palais à Paris."

Diego Velázquez - Allegorie féminine (Photo Dallas, Meadows Museum - SMU / M.Bodycomb)

Bref, vous l'aurez compris, une exposition que je recommande vraiment, notamment pour tous les portraits, un art pictural dans lequel il excellait.

VELÁZQUEZ
Grand Palais, jusqu'au 13 juillet 2015