On peut être en Sicile, près de la mer et de la montagne, et avoir envie de voir autre chose parfois. De se cultiver, de s'ouvrir l'esprit, de se rincer les yeux de tout ces bleu et gris. Certes, ce n'est pas Velázquez au Grand Palais, mais cela se trouve souvent dans des lieux, sinon remarquables, du moins inattendus.

Le plus connu : Pablo Picasso e le sue passioni (et ses passions) au Palais Corvaja de Taormina.

CP3_PicassoLe palais en lui-même, la petite cour, l'escalier très raide et ses grandes salles à plafond à caisson valent vraiment le coup. Nous avions visité l'année dernière une très belle rétrospective pour les 50 ans du film Le Guépard. Nous sommes donc arrivés ici fort enthousiastes... la déception fut donc d'autant plus grande. Très peu d'oeuvres, surtout des lithographies sur la tauromachie, 3 vases et c'est à peu près tout. Il aurait fallu aller à Milazzo où se trouvent l'essentiel de l'exposition. Mais c'est bien trop loin. Le point positif, c'est que cela m'a donné envie d'aller voir le musée Picasso à Paris que je n'ai jamais eu l'occasion de visiter.

CP3_Canzoneri

Le plus contemporain : Michele Canzoneri  dans la galerie d'exposition de la banque Credito Siciliano sur la piazza del duomo à Acireale.

Artiste palermitain, il a toujours été fasciné par la transparence et l'opacité de la lumière. Il est l'inventeur des GAV, de grands objets lumineux dans lequel il mêle verre souffé et résine. Michele Canzoneri a également beaucoup travaillé pour les décors de théâtres et surtout pour les vitraux d'églises tels que le dôme de Cefalù ou l'église du padre Pio à San Giovanni Rotondo. Exposition riche, avec malheureusement trop peu d'explications didactiques.Malgré tout cela a beaucoup plu aux enfants, fascinés par ces verres colorés et la résine à l'intérieur. Comme souvent, très peu de monde. On peut donc prendre son temps, et du recul, pour visiter calmement. Enfin tout est relatif avec deux picci curieux qu'il faut surveiller comme le lait sur le feu !

Le plus inattendu : Museo dei Pupi au centre commercial Porta Catania à Catane.

CP3_Pupi_02

En gros, c'est comme si vous trouviez 2 salles consacrées à l'histoire de Guignol au centre commercial La Part-Dieu (que les Lyonnais me confirment, cela n'existe pas ?). Les pupi sont de grandes marionnettes traditionnelles siciliennes, nées dans les années 1600 mais vraiment populaires à partir de la fin du XIXe siècle. Elles permettaient de raconter de grandes épopées, et notamment celle de Charlemagne et de ses paladins. Il existe également des versions modernes sur des sujets plus contemporains. Un peu réticente au début, j'ai été conquise par ce petit musée sans prétention. De grandes fresques au mur illustrant les histoires racontées ont beaucoup fait parler les picci. Notamment celle avec les têtes coupées qui volent dans les airs.

CP3_Pupi_01

Il y a eu du monde, des gens qui n'auraient peut-être pas fait l'effort d'aller dans un musée spécifique sur le sujet (comme nous). L'art et la culture dans les centres commerciaux, c'est une bonne idée.