Et pour une fois, ce sera un des rares billets sans photos. Déjà que je ne vais parler que de cela, si en plus j'en rajoute !

Instagram, Twitter... des noms un peu barbares qui pourtant commençaient à agiter quelques cloches dans mon cerveau très curieux de nouveautés. Enfin, nouveauté il faut le dire vite car ces deux applications existent depuis un bon moment. Que voulez-vous, mes racines suisses sans doute, il m'a fallu du temps pour oser m'aventurer sur ce terrain et commencer à utiliser ces outils. D'abord Twitter, dont j'ai vite compris l'intérêt et le fonctionnement, après il me faudra un peu de pratique pour faire en sorte que cela me soit réellement utile.

Je voudrais vous parler ici d'Instagram qui permet (je précise pour celles et ceux qui ne savent ni à quoi cela sert ni comment cela fonctionne) de partager des photos et des vidéos via une application. D'Instagram, je ne connaissais que le côté "selfie", je-fais-une-photo-de-moi-partout-ou-je-vais-regardez-moi. Cette façon d'étaler sa vie, à coup il faut le dire, de plastique avantageuse, pose suggestive et autres artifices tape-à-l'oeil. Ou alors, la version album photo de vues un peu retouchées, plus sublimes les unes que les autres. Et puis, j'ai commencé à lire régulièrement quelques blogs sur lesquels je pouvais trouver l'accès aux publications Instagram ; j'ai suivi @thesartorialist, en Italie ou à New-York ; je ris et je souris aux fantaisies parfois un peu dingues de @sophiefontanel ; je paufine mon anglais avec @aspiringkennedy et je réfléchis bien souvent avec @cafemode. Entre autres.

Autant d'inspirations nouvelles, et c'est là ma plus grande surprise. Je ne pensais pas que plonger dans cette application me permettrait de garder les yeux aussi grand ouverts sur le monde, la vie, la beauté. Avoir ce réflexe, un peu chronophage et parfois plus que gonflant pour mon entourage, de penser à capturer chaque instant, d'anticiper la bonne photo, celle qui racontera une histoire. Pas forcément une belle photo, mais quelque chose qui vous ressemble et transmet un peu de ce que vous êtes.

Instagram ne sert pas à grand chose, si ce n'est à raconter des histoires souvent belles. Et dans le monde actuel, ce n'est déjà pas si mal