la créativité de Petit Picci pour nous encourager en 2016

De la même façon que je n'ai pas fait de bilan pour 2015 - j'ai envie d'avancer et de regarder devant avec, malgré tout, ce que 2015 a fait de moi-, je n'ai pas pris de résolutions pour 2016. Déjà, c'est un mot que je n'aime pas, qui sonne négativement à mes oreilles. Comme s'il fallait se résoudre à faire quelque chose, contre mon gré. Je lui préfère actions, énergies, projets... et envies. C'est bien cela, envies. En vie.

La première, et cela aura un impact sur tous les autres, c'est de retrouver un emploi. Et oui, c'est une envie, pas une contrainte (enfin si un peu quand même, mais l'envie l'emporte sur le besoin). Pas à n'importe quel prix et n'importe où. Dans la voie que j'ai explorée jusque là ? Dans une reconversion via de la formation ? Voire devenir micro entrepreneur (puisque depuis le 1er janvier 2016 on ne parle plus d'auto entrepreneur mais de micro entrepreneur) ? Tout reste à décider et c'est en ce moment que j'explore les différentes possibilités. Avec comme délai la fin février pour que je sois engagée concrètement dans une de ces trois pistes.

Une chose est sûre, et c'est là ma seconde envie, je ne vais pas cesser de me former. Que ce soit en lisant (presse, newsletter ou livres), via des MOOCs dont certains offrent des contenus de grandes qualités ou en rencontrant des gens. Aussi bien d'ailleurs sur le plan professionnel que personnel. Organisation personnelle, foi, éducation des enfants, passions... il y a tant de choses à apprendre des autres. Quoi qu'on en dise et même si ce n'est pas ma façon de fonctionner, 2016 sera réseau ou ne sera pas. 

Développer ce blog est ma 3ème envie, la première si j'avais le choix. Un développement à la fois dans le contenu et dans la forme puisque nous sommes (je dis nous car Maritomio est très investi sur ce projet) en train de le passer sous Wordpress. Cela va demander de la patience, du travail, de l'inspiration, de la créativité pour j'espère un résultat qui me plaira autant qu'à vous. 

Voyager, emmener mari et enfants visiter toutes ces merveilles que recèlent la France ; en premier, le Mont St Michel, les Châteaux de la Loire et Lyon. Je pourrais allonger la liste d'un tas d'autres endroits : Lille, Strasbourg et l'Alsace, la Dordogne, Marseille... mais soyons raisonnables. Comme le disait Sainte-Beuve, "Il est bon de voyager quelques fois; cela étend les idées et rabat l’amour-propre". Et plus largement m'ouvrir au monde par la lecture, des sorties, des rencontres... Savoir dépasser le quotidien pour regarder autrement, d'autres choses. 

Recevoir plus, plus régulièrement, c'est la base d'une famille épanouie, joyeuse et généreuse. Et c'est juste indispensable. Nous avons commencé par organiser un goûter galette pour chacun des picci, l'occasion de voir leurs amis et leurs parents dans un autre contexte. De renforcer des liens... ou pas. Celle de Grand Picci a eu lieu samedi, cela a été un peu sportif, 8 loulous de 6 ans dans notre appartement, mais nous avons survécu. Quant à celle de Petit Picci, elle aura lieu ce samedi avec 7 loulous de 4 et 5 ans... cela risque de donner aussi ! En février, on attaque les grands !

Ecrire enfin, sur ce blog bien sûr, mais autrement aussi. Ecrire sur ma grand-mère morte récemment et avec qui je correspondais depuis l'âge de 15 ans, sur nos vacances à Fouras, sur mes autres grands-parents, sur ma recherche d'emploi et tout ce qu'on ne dit pas... ou alors poursuivre mon roman commencé il y a... quelques années. Je l'avais intitulé Les chaussures d'Armand. Ce n'était pas si mal, il aurait juste fallu que j'écrive les 180 autres pages. Je l'ai retrouvé récemment et mis de côté. Publier des articles sur LinkedIn, commenter des blogs et des articles, twitter, instagramer... utiliser tous les outils et supports disponibles pour développer ce petit talent, cette grande passion.

Bref, comme vous le voyez plein d'envies, et plus encore (mais j'en garde quelques unes pour moi !), pour animer une année 2016 que j'espère pleine de joie, de douceur et d'actions.