poesie

Florilège de ces 3 derniers jours... après 10 jours raplapla suite à une grippe, Petit Picci a retrouvé la forme.

Vendredi, je l'accompagne à l'école. Il me dit alors : 
"Maman, je ne veux pas mettre mon sac à goûter à côté de celui de K. Elle n'arrête pas de m'embêter. En plus, elle dit qu'elle est mon amoureuse. Mais moi, j'en ai déjà une d'amoureuse." Première nouvelle !
"Ah oui, et c'est qui ?"
"C'est L", me dit-il l'oeil frisé. Il ajoute "De toute façon, K c'est une enquiquineuse !".

****

Lundi, en repartant à la gare, dans la voiture dans la campagne bourguignonne.

"Maman, quand tu étais pas née et Grand'maman non plus n'était pas née (référence absolue du temps ancien : ma chère grand mère morte en décembre dernier à l'âge de 102 ans !), la terre elle poussait ou bien elle était déjà construite ?"

****

Dans le train, alors qu'un magnifique arc en ciel orne le ciel au début de notre voyage. Petit Picci déclare :
"Je sais que l'arc en ciel c'est de la lumière mais je suis sûr qu'il y a autre chose parce que quand l'arc en ciel touche la maison en-dessous..." 

Parfois, on ne peut rien ajouter. Toute tentative d'explication casse la magie de ces interrogations dont le sens nous échappent tellement souvent.