milleetunegaffes

Lecture éclair à moitié dans le tram entre Issy et Suresnes, à moitié dans mon lit entre sommeil et conscience !

J'ai trouvé une petite vidéo sur Youtube qui vous présentera beaucoup mieux que moi cet ouvrage de Paasilinna, auteur que j'aime beaucoup. Le lièvre de Vatanen m'avait enchanté et un certain nombre d'autres suivants. Celui-là est un peu en-dessous dans cette harmonie qu'il sait insuffler dans ses romans, entre humour et dérision, situations cocasses et descriptions des travers de la société.  

 "Les anges ont des moyens considérables [...], on ne joue pas des haricots, au ciel. Le fait est que l'argent est une notion immatérielle, et les esprits, à cet égard, sont immensément riches." (page 48)

"Apprivoiser deux mégères est un exploit irréalisables, même pour un ange gardien." (page 91)

"Belles bagnoles ! En les regardant, on se disait que cela valait le coup de mourir, si c'était pour être conduit au cimetière dans d'aussi magnifiques corbillards." (page 132)

"Ariel Auvinen, en parfait gentillange, remercia les deux dames pour cette belle journée et leur souhaita une joyeuse éternité." (page 144)

"L'ange gardien Ariel Auvinen était sans conteste un terrible fléau. Un ennemi sans pareil. Son talent méritait de s'employer en enfer." (page 168)

Les milles et une gaffes de l'ange gardien Ariel Auvinen
Arto Paasilinna
Traduction du finnois par Anne Colin du Terrail ; Edition Denoël & d'ailleurs, 2014 (traduction) ; 210 pages