24 décembre... séance de luge sur l'Etna... la mer en toile de fond

Voilà déjà quelques jours que 2017 a mis ses chaussettes, les flonflons du 1er janvier se sont tus depuis longtemps, la Befana italienne est repartie sur son balai et tout le monde a eu le temps d'être roi ou reine au moins une fois, mais il n'est pas trop tard pour vous souhaiter une belle année 2017.
Qu'elle soit riche et joyeuse, plein d'espérance et de projets, de joie et de folies heureuses, qu'elle vous apporte tout ce que vous pouvez souhaiter, profondément, pour vous et vos proches.

J'ai décidé que ce serait une année sous le signe de l'émerveillement... comme ce paysage magique de la neige sur l'Etna avec la mer au loin. Etre capable de s'arrêter de stupeur face à une telle beauté, de louer Dieu pour cette merveille et de se dire que là, à l'instant, on ne pourrait pas être plus heureux.  Prendre le temps de l'émerveillement, c'est s'oublier pour se laisser envelopper par ce qui nous dépasse, c'est accueillir le silence comme source de créativité et c'est aussi et surtout le partager, en témoigner. S'émerveiller ou comment se laisser émouvoir par quelque chose, quelqu'un qui nous dépasse et nous fait grandir. 

23 décembre... coucher de soleil dans le théâtre grec de Taormina

J'essayerai donc de vous transmettre tout cela cette année ; d'abord dans mes chroniques de livres que je souhaite plus régulières et un peu plus travaillées. Je me réjouis d'avance de tout ce que j'ai déjà lu et pas encore partagé. De toutes mes dernières lectures, plutôt enthousiasmantes, qui m'ont encouragé à postuler à différents jury de prix littéraires (à suivre fin janvier). 
Mais aussi dans mes autres billets, autour de mes enfants (les bafouilles des picci se font plus rares en ce moment... toujours ce temps qui file et nous empêche souvent de les écouter avec le coeur), de mon boulot, source intarissable de billets... en devenir et de la Sicile et des voyages, sources de beautés méconnues, d'instants inoubliables comme ce coucher de soleil le 23 décembre dernier à Taormina.  Seuls au monde, le temps qui s'arrête et la contemplation qui s'invite.

26 décembre... l'isola Bella... bellissima !

 

Encore une fois, une belle année 2017 !