beaute_r

Quelques mois se sont écoulés depuis les dernières bafouilles de picci... que voulez-vous, j'ai probablement eu l'oreille moins attentive ces derniers mois. Maintenant que j'ai beauuuuuucoup moins de stress, que je fais du pilates, que j'ai une plante sur mon bureau (!), je suis beaucoup plus à l'écoute et sensible aux raisonnements de mes garçons. Car oui, ce sont des garçons, des picciriddi comme on dit en Sicile (d'où l'abbréviation picci). L'aîné, 7 ans et demi, est généreux, serviable, affectueux... et capricieux et impatient. Le cadet, qui va bientôt ajouter la demie à ses 6 ans, est curieux, drôle, persévérant... et distrait et assez personnel. Deux enfants très différents et c'est tellement mieux ainsi.

Bebar

Petit Picci qui goûte pour la première fois à la roquette sur une pizza s'écrie "Bah... c'est trop acide. C'est comme le goût des feuilles dans la nature, qui ne se mangent pas !". Comment connaît-il le goût puisque cela ne se mange pas ?!

Grand Picci, tranquillement assis dans le train de banlieue, m'interpelle : "Maman, regarde toutes ces écritures de mec, tu sais les écritures à grosses fesses."
Il m'a fallu quelques secondes pour réaliser qu'il s'agissait des écritures graffiti qui couvrent les murs. :-)

Quand Petit Picci nous explique ce qu'est un souvenir. Son frère explique que le Picsou magazine, offert par sa marraine, est resté chez mes parents. Qu'il le retrouvera la prochaine fois, que c'est un souvenir. 
"Ah mais non, s'exclame Petit Picci. Ce n'est pas un souvenir cela. Si tu le retrouves ce n'est pas un souvenir. Mon dernier jour de maternelle, c'est un souvenir car est-ce que je suis encore en maternelle ? Non ! Et est-ce que je vais y retourner ? Non. Donc cela c'est un souvenir."

Enfin, en regardant le graffiti de la photo du haut, Grand Picci hoche la tête et dit que c'est n'importe quoi. Du coup, je leur demande ce qu'est la beauté. Tout de suite Grand Picci imite une femme qui se met du maquilllage (imitation drôlissime) en disant que c'est une dame qui se montre, roule des fesses et se met du rouge à lèvres. Et Petit Picci de rétorquer "Mais non, la beauté c'est tout ce qui est beau". Bon, quand il a fallu expliquer que la beauté s'appliquait aussi bien aux choses qu'aux hommes, aux femmes, aux lieux... cela a commencé à déraper :-) !