L'une des 52 cartes du jeu Valeur ajoutées / Souriez vous managez

S'autoriser... C'est par ces mots que la psychologue du travail a conclu l'atelier qu'elle animait à la Cité des Métiers, Porte de la Villette. Un atelier intitulé "Vers un nouveau métier ?" titre dans lequel le point d'interrogation a toute sa place.

Evaluer son sac de cailloux

Deux demi-journées pour faire le point sur ses compétences transférables, celles qu'on veut absolument garder, celles qu'on pourrait oublier et celles qui nous font vibrer. Par le biais d'exercices, d'activités ludiques et d'échanges au sein du groupe (en l'occurence 5 personnes présentes aux deux demi-journées), nous avons pu mettre des mots sur certaines situations, prendre le temps que la société ne nous donne pas toujours pour découvrir, confirmer ou s'étonner de ce qu'on veut (ou pas) dans notre prochain job. Comprendre qu'on a tous un sac de cailloux sur le dos, pesant et omniprésent, mais s'assurer aussi de ne porter que les cailloux qui nous concernent. et donc se libérer des autres. 

Un nouveau métier ou un nouvel environnement ?

Qu'il n'est pas toujours question de changer de métier, mais simplement de quitter une organisation, un manager, une boutique ou tout autre environnement qui ne nous correspond plus. Bien souvent, les conditions de travail constituent l'une des principales raisons de la rupture d'un contrat de travail et les valeurs essentielles pour vous, qui pouvaient servir de garde fou, ne sont pas ou plus là. Nous avons fait un exercice excellent dans ce sens avec les 52 cartes du Jeu des valeurs ajoutées de Souriez vous managez. Chacun a dû choisir une carte de valeur, celle qui nous animait, à ce moment là, qu'on souhaitait développer ou atteindre. J'ai choisi la carte Plaisir (cf illustration du billet), pour le commentaire sur la carte "Qu'est-ce qui m'éclate dans la vie ? Trouver en moi et susciter la motivation qui donne des ailes et permet de joindre l'utile à l'agréable." Et parce que depuis deux jours, c'était devenu comme une évidence. Les autres participants choisirent Enthousiasme ("Conservons par la sagesse ce que nous avons acquis par l'enthousiasme" Marquis de Condorcet), Progrès, Confiance ou Equilibre. 

Grâce à l'utilisation d'un logiciel, nous avons également pu sortir une liste de métiers "compatibles" avec nos compétences en partant de la liste des métiers exercés et des compétences transférables et que nous souhaitions garder. Comme par hasard, je me retrouve avec les métiers de Journaliste en ligne, Auteure écrivaine, Responsable de trafic web ou Chargée de veille stratégique, Pas de réelle suprise, en tout cas moins que pour mon voisin qui de graphiste et enseignant se voit proposer agent funéraire ou agent de crématorium ! Alors, oui il faut prendre tout cela avec beaucoup de recul, savoir que ce n'est pas un logiciel qui va pouvoir décider de votre prochain emploi. Mais quand vous recroisez plusieurs sources d'informations et d'interrogations,et qu'elles vous mènent à peu près au même endroit, il est peut-être temps de trouver le bon équilibre entre ma liberté de penser, la motivation qui me donnera des ailes et le principe de réalité.