<$CBTagMedias$>
05 septembre 2016

Lectures d'été en V.O. et Auguri a Andrea Camilleri!

Après quelques semaines de vacances et de rentrée, il est temps de revenir vous titiller un peu. Je vais commencer en douceur en vous parlant des deux livres lus pendant mes vacances en Sicile. Sur la terrasse, à l'ombre de la vigne et au son du vent dans le citronnier... bon ok, un peu aussi avachie sur le canapé ou sur la table de la cuisine. D'abord L'amica geniale d'Elena Ferrante, mais si, vous savez... ce livre dont tout le monde parle, L'amie prodigieuse. Je n'ai pas pu résister au plaisir et à la joie de le lire en italien.... [Lire la suite]

04 juillet 2016

Lire en V.O. : L'età del dubbio d'Andrea Camilleri

En relisant mes anciens billets, je me suis rendue compte avec étonnement que je ne vous avais pas encore parlé du Commissaire Montalbano, des enquêtes écrites par Andrea Camilleri. Ce vieil auteur sicilien - il a plus de 90 ans maintenant, a publié le premier volet des enquêtes de Montalbano à 78 ans. L'origine de son succès populaire venu sur le tard (il a publié son premier roman à 57 ans) grâce à un don pour l'écriture développé au travers d'articles pour des journaux, des nouvelles et même un peu de poésie. Le Commissaire... [Lire la suite]
11 avril 2016

Lire en V.O. : Il fu Mattia Pascal de Luigi Pirandello

Plutôt rebutée par le livre précédent de Luigi Pirandello, c'est avec un peu de crainte et d'appréhension que je me suis attaquée à ce deuxième livre achetée l'été dernier en Sicile. Et bien m'en a pris. Je me suis régalée d'Il fu Mattia Pascal (Feu Mattia Pascal), roman publié en 1904 et qui assura à Pirandello, alors âgé de 37 ans, la sécurité matérielle.  Mattia Pascal vit dans un petit village de Ligurie, près de sa femme épousée par obligation et de sa belle-mère qui le considère, un peu à raison, comme un bon à rien.... [Lire la suite]
06 juillet 2015

Lire italien : Prix Strega 2015... et lire en vacances

Jeudi 2 juillet, le prix Strega 2015 (l'équivalent du prix Goncourt en Italie) a été attribué à Nicola Lagioia pour son livre La ferocia. "Présenté par son éditeur comme un ouvrage à mi-chemin entre "le roman noir, le roman gothique et le conte familial", La Ferocia prend place dans la banlieue chic de la ville de Bari et se concentre sur la mort suspecte de Clara Salvemini, fille de riches promoteurs locaux." (Livres Hebdo) Tout cela pour dire que les vacances approchent, que les idées de livres à lire se... [Lire la suite]
Posté par Piuma parigina à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 février 2015

Février en Sicile

Quelle que soit la saison, la Sicile a son charme... même quand il s'agit de contempler un brouillard à couper au couteau derrière une vitre ruisselante. Disons que la semaine passée a été variable d'un point de vue climatique, mais merveilleuse d'un point de vue vacances. Cela commence par une visite à Taormina, à 15 minutes en voiture. Cette vue sur l'Etna est chaque fois différente. L'été dernier, de nuit, on y voyait les coulées de lave rougeoyante. Lundi dernier, c'était un Etna tout enneigé qui s'offrait à nous. Après une... [Lire la suite]
Posté par Piuma parigina à 12:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 février 2015

Le Festival de San Remo... da non perdere!

Impensable de le manquer, ce festival de la chanson de San Remo (Ligurie), rendez-vous très médiatisé de la chanson italienne, où furent découverts, entre autres, Lucio Dalla, Lucio Battisti, Adriano Celentano, Mina et Eros Ramazzotti.   Nous avons la chaîne italienne Rai 1 (Rai uno) sur laquelle ces 5 looooooooooongues soirées sont retransmises. Je ne suis pas sûre d'avoir encore bien compris le fonctionnement du concours, puisqu'il s'agit d'un concours. Je sais juste qu'il y a deux catégories : les chanteurs déjà connus... [Lire la suite]
Posté par Piuma parigina à 22:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 novembre 2014

La Fenice, entre déception et merveilleux

Loin de moi l'idée de vous faire un minute par minute de notre week-end à Venise avec maritomio et les deux picci, je préfère développer quelques thèmes, des sensations, des émerveillements mais aussi des déceptions. Et la visite du théâtre de la Fenice en fut une... pour être honnête une demi-déception seulement.  Pour commencer l'extérieur est très quelconque et fait plus penser à l'entrée d'une modeste église qu'à celle de la troisième plus prestigieuse salle d'opéra lyrique. Comme pour tout à Venise, il faut savoir... [Lire la suite]
Posté par Piuma parigina à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,