Frederick-Childe-Hassam1859-1935

Ce n’est pas tout cela, mais tout ne tourne pas autour du Prix Essai France Télévisions (mais que c’est bon d’avoir été sélectionnée… tiens, je vous ferai bien un petit billet sur la motivation, la satisfaction, la reconnaissance… vous savez, ces choses qui peuvent diablement vous manquer dans le quotidien… fin de la parenthèse).

Petites brèves de la plume

  • Michel Tournier est entré dans la collection de la Pléiade. Il serait peut-être temps que je lise autre chose que Vendredi ou la vie sauvage qui m'avait prodigieusement ennuyé en lecture obligatoire en classe de 6èD. Une recommandation, une suggestion ?
  • Le Salon Livre Paris aura lieu du 24 au 27 mars prochain à la Porte de Versailles. Le Maroc y sera à l'honneur. N'y cherchez pas Maxime Chattam, il a décidé de boycotter le salon, choqué qu'on demande aux visiteurs de payer un prix plus que conséquent (10 à 12 euros) pour y accéder. Il est soutenu dans cette bataille par Bernard Pivot... qui y sera malgré tout. Je reconnais que cela m'a toujours un peu choquée de payer pour avoir le droit... d'acheter des livres. Mais cela ne m'a jamais empêché d'y aller lorsque j'avais envie. 
  • Aujourd'hui les éditions Albin Michel avec la complicité de Bernard Werber ont organisé une chasse au trésor dans Paris pour trouver l'un des 50 exemplaires de Demain les chats qui livre le point de vue de Bastet une chatte philosophique sur le monde. Idée sympa... qui a le mérite de faire marcher les gens. Et avec la pluie qui est tombée, il y a eu certainement plus de chances pour les courageux de trouver l'un des livres. 
  • Les bonnes initiatives doivent être partagées : une principale de collège à Banon (Alpes-de-Haute-Provence) a instauré la pause lecture de 15 minutes aux élèves après la cantine. Et apparemment cela fonctionne. 

Quand la plume lit

… c’est pour l’instant exclusivement mes lectures "obligatoires"… jai donc mis de côté le livre Ma très chère Clemmie chérie : conversations intimes durant les deux guerres mondiales de Winston et Clémentine Churchill.  Passionnant, mais j'y reviendrai une fois que j'aurais terminé mes 6 lectures imposées.  De même que le dernier livre d'Eric-Emmanuel Schmitt Plus tard, je serai un enfant qui m'attend sagement sur le chevet de maritomio.

Petit état des lieux de mes lectures pour le Prix Essai France Télévisions après une semaine :

>> terminé

Sur les chemins noirs de Sylvain Tesson… et j'en pense quoi ? Hum… pas simple. Je vous fais un petit billet très vite.

>> en cours

De l’âme de François Cheng. Ma lecture de transport -en l'occurence, de tramway et de métro. Celle qui m'ouvre l'esprit pour démarrer ma journée.  Je fais le constat étonné que mes lectures en mouvement sont souvent mes plus belles, mes plus intenses. Celles qui me transportent l'âme... quand le tram transporte mon corps.

Mes milles et une nuits La maladie comme drame et comme comédie de Ruwen Ogien. Une très, très belle surprise. Ma lecture de petit-déjeuner. Quand les picci et maritomio sont encore endormis, que le silence (très relatif en appartement à Paris) que m'offre cette heure matutinale me permet de plonger au coeur de ce récit pourtant dense et, aussi documenté que personnel.

>> ouvert

Histoire mondiale de la France sous la direction de Patrick Boucheron. Lu un seul article pour l'instant. Je me méfie toujours un peu de ces sommes... par définition toujours parcellaires et subjectives. A suivre.

>> à venir

Tuer le cancer de Patrizia Paterlini-Bréchot. Pour être franche, ce n'est pas celui qui m'attire le plus, mais j'ai eu l'occasion d'entendre l'auteure à La Grande librairie... et je pourrais, là aussi, avoir une bonne surprise. 

La nuit Vivre sans témoin de Michaël Foessel. Ce sera une vraie découverte. Rien vu, rien entendu sur ce petit essai 

Mots de la semaine  

>> Mitage (trouvé dans le livre de Sylvain Tesson)
ou grignotage de l'étalement urbain ; désigne l'implantation d'édifices dispersés dans un paysage naturel. La multiplication des résidences dans un paysage rural.

>> Impéritie (trouvé aussi dans l'un des livres... )

Incapacité, inhabilité, défaut de compétence dans la profession ou plus souvent dans la fonction que l'on exerce.

La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui trouve run sens.
[Daniel Pennac] Extrait de Comme un roman

Très belle semaine à tous !