livres_r

Apparemment nous sommes déjà en été, ce n’est pas moi qui le dit mais La Grande librairie qui a bouclé sa valise la semaine dernière ! Valise qu’ils ont eu la bonne idée de remplir de livres. J’ai pensé donc qu’il serait bon que je vienne mettre mon grain de sable et vous donner moi aussi quelques idées de lectures, alors que nous venons de prendre les billets pour notre traditionnel séjour sicilien.

 Voilà quelques idées, de sources diverses, pour vous aider à remplir votre cabas, sac de plage, sac à dos, malle ou panier.

Mes dernières lectures :

J’ai beaucoup lu jusqu’à récemment ; et depuis quelques jours, je n’y arrive plus, je n’ai plus d’envie. Comme si j’avais besoin de digérer tout ce que j’ai pu lire en avril, comme si tant que je n’avais partagé ces lectures, je ne pouvais pas me lancer dans de nouvelles.

  • Le guerrier pacifique (Dan Millmann)

Maritomio a vu le film tiré de ce livre l’été dernier. Il en a été profondément marqué (peut-être parce qu’il l’a vu, sur la terrasse en Sicile justement, seul sous les étoiles… les circonstances sont d’une importance capitale dans la réception d’un livre, d’un film… de tout œuvre d’art en fait.

Cette autobiographie romancée d’un champion de trampoline américain est à ranger plutôt dans la catégorie développement personnel et spiritualité. Comment Dan rencontre Socrate, un sage pas tout à fait comme les autres, qui l’aidera à y voir plus clair dans sa vie.

Pour ceux qui veulent réfléchir un peu.

« Mon ignorance, Dan, se fonde sur cette compréhension. Ta compréhension se fonde sur l’ignorance. Je suis un imbécile plein d’humour, tu es un âne sérieux. »

  • Deux petits pas sur le sable mouillé (Anne-Dauphine Julliand)

Depuis longtemps déjà, je tournais autour de ce livre. Et puis il a suffi d’être sur le même plateau qu’Anne-Dauphine Julliand à La Grande librairie le 23 mars dernier pour me décider. Quelle présence, quel sourire… alors que sa seconde fille avait rejoint sa sœur au ciel quelques semaines plus tôt. Emportée par cette même maladie. Absolument bouleversant… et plus que triste (j’ai quand même versé une larmes ou deux), j’ai trouvé ce livre rempli d’une profonde espérance.

Pour ceux qui oseront.

« Thaïs ne subit pas sa maladie, elle vit sa vie. Elle se bat pour ce qu’elle peut changer, elle accepte ce qu’elle ne peut éviter. Quelle sagesse ! Quelle leçon ! »

  • Le lion (Joseph Kessel)

Archi classique, d’entre les classiques. Je l’ai relu dans la vieille édition Folio que j’avais en classe de 5e. Il y a d’ailleurs mon nom et le numéro de ma classe sur l’intérieur de la page de couverture, mais aussi celui de ma sœur et de mon frère. Un classique… qui m’a résisté jusqu’à maintenant. A la faveur d’une panne sèche de bouquins à lire, j’ai pioché ce livre dans ma bibliothèque, histoire de lui donner une dernière chance. Car je ne l’avais pas aimé en 5è, tout comme à 25 ans lorsque j’ai tenté de le relire. Et là, miracle, les portes de la savane se sont ouvertes !

Pour ceux qui rêvent d’espaces et de savane.

« Rideau après rideau, la terre ouvrait son théâtre pour les jeux du jour et du monde. »

« J’ai eu peur jusqu’à la moelle, jusqu’à l’âme. Cette peur-là ne peut plus se calmer. Jamais. C’est fini. Elle pousse. Elle grandit. Elle vous dévore. »

  • Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur (Harper Lee)

Gros trou de mémoire sur où et pourquoi j’ai voulu le lire. Mais je savais que je ne me trompais pas en voulant lire ce livre couronné par le prix Pulizer en 1961. A lire absolument si ce n’est pas déjà fait.

Scout, une petite fille blanche vivant avec son frère et son père, avocat, raconte sa vie dans une petite ville d’Alabama dans les années 1930. Avec toutes les conséquences qu’on imagine lorsque son père est chargé de défendre un Noir accusé du viol d’une Blanche.

Pour les amateurs de conte.

[J’étais tellement absorbée par ma lecture que je n’ai pris aucunes notes !]

 Glanés sur la toile et ailleurs :

  • Réparer les vivants , de Maylis de Kerangal. Celui-là je l’ai lu, j’en ai d’ailleurs fait un petit billet, mais il est aussi sur la liste des 5 livres recommandés par Bill Gates sous le titre anglophone de The Heart.
  • Dans la forêt , de Jean Hegland. Conseillé  partout, par des collègues, dans les journaux, par des libraires... à rajouter vite sur ma liste de livres à lire.
  • Les chaussures italiennes, de Henning Mankell. Parce que le titre me parle beaucoup, beaucoup. Recommandé par Géraldine Dormoy, de Café Mode
  • La ferme du bout du monde, de Sarah Vaughan. Remarqué sur quantité de comptes instagrams dont Bookapax.
  • Agatha, de Frédérique Deghelt. Parce qu'un livre sur Agatha Christie et sa panne d'inspiration. Je ne sais pas pourquoi mais je suis fascinée par Agatha Christie. J'ai d'ailleurs lu récemment (mais pas inclus dans la liste ci-dessus car j'ai trouvé cela un peut vieillot et suranné) La romancière et l'archéologue, sorte de journal qu'elle a tenu lorsqu'elle accompagnait son mari archéologue en Syrie principalement. 

Voilà donc quelques idées... n'hésitez pas à partager les votres.